Page 15 - 2 BK SP MKT Globaleyes Edition 10 July 2013_French_Canadian

Basic HTML Version

Au mois d'août de cette année,
Bradken aura livré 480 wagons à
Rio Tinto qui présente une
capacité grandement accrue.
Au début de l'année 2011,
Bradken a été approché par Rio
Tinto pour développer un
nouveau wagon de minerai de fer
haute capacité à faible volume.
Le plan de Rio Tinto consistait à
augmenter le nombre d'essieux
de leurs trains de 36 à 40 tonnes,
un wagon ayant un poids total en
charge (PTC) de 160 tonnes.
Cela équivaut à une
augmentation de 13 % de la
charge utile.
Pour ce faire, des instructions ont
été fournies pour augmenter la
capacité volumétrique du wagon
existant de 5 mètres cubes sans
dépasser une masse de tare de
20,8 tonnes, soit une réduction
de 200 kg par rapport au wagon
Bradken existant.
La première étape du projet s'est
focalisée sur la conception d'un
wagon optimisé pour la réduction
de masse. Chaque dimension de
panneau, forme de panneau, type
de joint et emplacement de joint
a été évalué pour déterminer l'état
optimal. Il s'agissait d'un exercice
de conception « épurée » avec
littéralement des milliers
d'itérations de conception
évaluées à l'aide du
logiciel ANSYS FEA. Ce
processus fastidieux a été
accéléré par l'achat d'un réseau
informatique haute vitesse et de
licences de logiciel permettant
aux ordinateurs de fonctionner à
pleine capacité.
Avec les nouveaux ordinateurs et
les nouveaux logiciels, le temps
de résolution moyen a été réduit
de 75 % par conception. À la fin
de l'étape une, la masse du
wagon a été réduite pour
s'approcher d'une tonne, presque
800 kg de moins que l'objectif
établi au départ.
Quatre wagons prototypes ont
été construits à la fin de
l'année 2011 et ont fait l'objet
d'essais opérationnels par Rio
Tinto. On a évalué les
performances de conduite,
l'interface des ports miniers et
l'infrastructure de la voie, ainsi
que la facilité de maintenance et
de fonctionnement. Les
enseignements tirés de l'étape
une ont été retenus à la fois pour
les activités de fabrication et
d'essais opérationnels. Ces
enseignements tirés ont formé la
base de l'étape deux du projet :
disponibilité de la production de
masse.
L'étape deux du processus de
conception s'est focalisée sur la
réduction des coûts et
l'amélioration de la souplesse de
fabrication. Une équipe
commune composée de
membres du personnel de la
section d'ingénierie de Xuzhou et
de Newcastle a été établie pour
s'assurer qu'une approche
intégrée ait été suivie. En utilisant
les principes de la « conception
sobre », l'équipe a examiné
chaque étape et processus par
lesquels passait un composant
ou un assemblage et a déterminé
le coût du produit final. À travers
ce processus, la soudure requise
a été réduite de 25 % par rapport
à l'étape une et les coûts liés aux
matériaux de 13 % sur la
structure du wagon.
L'étape 2 est entrée dans la
phase des essais de production
en décembre 2012 avec deux
wagons produits pour des essais
auprès de la clientèle. Les essais
ont été un succès et Bradken a
été reçu une commande
480 wagons.
UNE COMMANDE
MASSIVE POUR
UNE AMÉLIORATION
CONSIDÉRABLE
DU WAGON
L'innovation, la créativité et
quelques nouveaux gadgets
informatiques ont été essentiels au
développement et à la production en
masse de wagons de minerai de fer
Bradken pour Rio Tinto
®
.
Wagon série RTIO B – Prototype.
GLOBALEYES / ÉDITION 10
15
HISTOIRE DU PRODUIT